Une politique d’orientation à la dérive... libérale

Profession de foi des COP et DCIO
jeudi 6 octobre 2005

Un état des lieux alarmant : suppressions de 50 postes de COP à la rentrée 2005, dont 3,5 dans l’académie de Lyon ( du jamais vu !), baisse du nombre de personnels administratifs, recrutement de COP divisé par 2 en 2 ans ( seulement 130 en 2005), fermetures de CIO, dégradation des conditions de travail, réduction des moyens de fonctionnement, empilement de missions.

SUD Education se bat pour la sauvegarde du service public d’orientation (ONISEP, CIO) et revendique :

Défense et maintien de la place et du statut national des services d’orientation et des personnels qui doivent continuer à relever du Ministère de l’Education Nationale et être indépendants des établissements scolaires.

Confirmation des missions nationales des COP fondées sur le conseil en orientation et l’information personnalisés . Rappelons que ces missions n’ont pas pour objectif de cautionner les sélections et les affectations imposées ni de nous transformer en « prospecteur placier ».

Désaccord avec une conception de l’ « éducation à l’orientation » qui ne servirait que les intérêts locaux à court terme des entreprises sans se soucier des aspirations personnelles des jeunes et de leur formation et tendrait à les rendre responsables de leur échec.

Objectivité de l’information : les partenariats avec des branches professionnelles, avec le MEDEF ne peuvent se substituer à une information large et neutre sur les métiers telle que la propose l’ONISEP.

Des conditions de travail dignes de ce nom :
- recrutement de COP et de personnels administratifs en nombre suffisant pour répondre réellement et efficacement aux besoins des usagers,
- arrêt du recrutement de personnels précaires et titularisation de ceux déjà employés, les remplacements doivent être assurés par du personnel titulaire .
- respect de l’horaire hebdomadaire de travail sur la base de 35 heures avec le maintien du quart temps,
- mise en place d’un véritable statut pour les CIO qui leur permette de fonctionner décemment avec des moyens matériels et financiers à la hauteur des besoins.

La défense du service public d’orientation est un enjeu de taille. Elle ne sera efficace que dans le cadre de la défense du service public d’éducation et du service public dans son ensemble.

Au-delà de l’indispensable défense individuelle et quotidienne face à la hiérarchie, nous affirmons que le syndicat n’est pas l’équivalent d’un contrat d’assurance mais un outil au service des luttes. Ces luttes appartiennent à celles et ceux qui les mènent.

Voter SUD Education c’est renforcer cette idée du syndicalisme.

Voter SUD Education c’est réinscrire le syndicalisme des personnels de l’Education nationale dans les luttes de l’ensemble du monde du travail.

Voter SUD Education c’est renforcer une autre voix pour le syndicalisme dans les instances paritaires face à l’administration de l’Education nationale.

Word - 77.5 ko
profession de foi COP

Agenda

<<

2019

 

<<

Août

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311