Non à la criminalisation du mouvement social contre le climat

Rendez-vous le 28 mai 2019 dès 10H00 à la Tannerie de Bourg-en-Bresse, puis à 12H30 devant le tribunal pour soutenir les militante-e-s d’alternatiba Beaujolais Val de Saône, dont une collègue syndiquée à Sud Education.
dimanche 26 mai 2019

Des militant-e-s alternatiba, dont une collègue adhérente à Sud Education passeront au tribunal pour crime de lèse majesté. En effet, lors d’une action non violente et médiatisée, ils / elles ont décroché au grand jour le portrait du Président de la salle des mariages de la commune de Jassans Riotier pour alerter sur la situation climatique et l’inaction du gouvernement.
Urgence sociale et climatique, Sud Education Rhône appelle tout-e-s les collègues à se rendre en soutient au tribunal de Bourg-en-Bresse et a déposé un préavis de grève pour permettre à celles et ceux qui le souhaiteraient de se libérer ce jour.

Communiqué de presse de l’Union Syndicale Solidaires Rhône

Stop à la criminalisation du mouvement pour le climat

Lyon, le 23 mai 2019

Le collectif Action Non Violente COP21 / Alternatiba Villefranche Beaujolais Saône a réquisitionné samedi 2 mars le portrait d’Emmanuel Macron dans la salle des mariages de la mairie de Jassans-Riottier, dans le cadre d’une mobilisation nationale intitulée "Sortons Macron" destinée à dénoncer l’inaction climatique du gouvernement.

Depuis le 21 février, 39 portraits présidentiels ont été réquisitionnés, laissant les murs de mairie vides, à l’image de l’absence de politique du gouvernement face à l’urgence sociale et climatique. Les intimidations en direction des militant·e·s ne faiblit pas : 82 personnes ont été auditionnées dont 46 placées en garde à vue, auxquelles s’ajoutent 36 perquisitions et une saisine du bureau de lutte anti-terroriste... et maintenant c’est un procès qui les attend 6 d’entre elles et eux à Bourg-en-Bresse ce 28 mai.

Cette réquisition temporaire et non violente - les militant·e·s s’engagent à rapporter le portrait du Président de la République une fois que le gouvernement aura amorcé une politique à la hauteur de l’urgence climatique -, est un symbole pacifique destiné à pointer l’urgence sociale et climatique pour laquelle l’Union Syndicale Solidaires Rhône n’a de cesse de se mobiliser.
D’autres portraits ont été réquisitionnés depuis plusieurs semaines partout en France, un appel a été lancé pour multiplier des actions semblables, et l’opération #décrochonsmacron se développe. Sortir le portrait du Président des mairies c’est montrer la gravité de la situation, l’ampleur du changement climatique et le déclin de la biodiversité qui menacent la vie sur Terre dans un futur proche.

L’union Syndicale Solidaires Rhône dénonce fermement la répression policière qui s’abat contre des militant·e·s climatiques et en général contre le mouvement social.

Le 28 mai 2019, pour soutenir les 6 militant·e·s, Alternatiba appelle à un rassemblement dès 10h devant la Tannerie et dès 12H30 devant le tribunal de Bourg-en-Bresse.


Documents joints

CLIC POUR LE PDF IMPRIMABLE

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2019

 

<<

Juin

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Brèves

6 juin - grève à Ampère !

Les collègues du lycée Ampère Bourse ont appris par radio couloirs que leur établissement serait (...)

23 mai - restez connecté.e.s !

Et pour plus d’actions, retrouve Sud Education Rhône sur son face-de-bouc

7 février - Semaine de la solidarité, collectif Jamais Sans Toit.

La semaine de solidarité du collectif Jamais Sans Toit se poursuit jeudi 7 février avec au (...)

17 janvier - Pétition exigeant la fin des évaluations nationales.

[https://frama.link/evalsnats
>https://frama.link/evalsnats https://frama.link/evalsnats (...)

19 novembre 2014 - EXPULSIONS ILLEGALES A LYON : LA PREFECTURE HORS LA LOI !

Communiqué du DAL
Paris le 18 novembre 2014
LYON : réquisition populaire d’un immeuble vacant (...)