Les élections professionnelles, c’est quoi ?

jeudi 6 octobre 2005

Comme SUD, vous n’accordez pas vraiment d’importance aux batailles électorales. Mais quand vous voyez les professionnels du syndicalisme vous faire subitement des risettes, vous vous dites qu’ils sont en campagne électorale. Voici quelques infos pour mieux comprendre de quoi il retourne...

On vote pour quoi ?

Pour élire les représentant-e-s des enseignant-e-s dans les commissions paritaires. Tout le monde participe aux élections nationales (CAPN). Dans le premier degré, on élit aussi des représentant-e-s par département (CAPD), dans le second degré, par académie (CAPA). On vote sur son lieu de travail le 6 décembre, ou par correspondance.

Les commissions paritaires, ça sert à quoi ?

Elles sont consultatives. Elles donnent leur avis sur la "gestion" du personnel (mutations, avancement, congés formation,...). Elles se transforment aussi, au besoin, en conseils de discipline.

Pourquoi les professionnels du syndicalisme s’affolent ?

Parce que ces élections sont leur fonds de commerce.

parce qu’ils croient encore que les élections peuvent changer quelque chose, et qu’un dialogue social est possible dans le cadre des institutions actuelles.

Parce que le nombre des décharges syndicales dépend du résultat de ces élections.

Parce qu’ils sont clientélistes, et que de nombreuses cotisations syndicales sont vendues en échanges de supposés "services" dans les commissions paritaires.

Parce que ça les flatte de discuter avec les cravatés du rectorat, de l’IA ou du ministère.

Parce qu’ils ont l’esprit de compétition, et qu’ils aiment être meilleurs que leurs "concurrents", pensant que plus on est nombreux, plus on a raison.

Pourquoi SUD participe à la kermesse ?

Parce que nous ne voulons pas que nos affaires soient confiées à des professionnels du syndicalisme : nous voulons les reprendre en main.

Parce que nous voulons contrôler ce qui se passe dans ces commissions.

Parce que certaines informations ne sont accessibles qu’aux élu-e-s.

Parce que malheureusement, la légitimité d’un syndicat, dans la tête de beaucoup, passe par des élu-e-s.

Parce que nous voulons porter dans ces lieux ronronnants la parole des collègues, qui est si souvent ignorée par les bureaucrates.

Parce que la distribution des professions de foi nous permet de diffuser nos idées dans chaque école, collège ou lycée.

Parce que nous voulons montrer à l’administration et aux autres syndicats que notre profession se radicalise, et que les collègues veulent de vrais changements.

Parce que la lutte doit se mener à l’extérieur et aussi à l’intérieur du système.


Agenda

<<

2019

 

<<

Août

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311